AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't want to see you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newbie ★ Welcome to Burlington
avatar


› age : 18 ans.
› côté coeur : J'ai un amant, enfin, je me tape le mari de ma prof, classe.
› orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
› métier : Lycéenne.

› posts : 17
› pseudo : LivyRichards
› inscrit le : 25/09/2017
› age : 18
› avatar : Alycia Debnam Carey
© : tumblr


MessageSujet: I don't want to see you.   Lun 25 Sep - 21:17


:


         Niveau vêtement, les Richards avaient un budget quelques peu serrés. Le père de famille, Simmons, ne souhaitait pas puiser dans les nombreuses économies, non, il ne voulait même pas en entendre parler. Le salaire du paternel était aussi exorbitant que les frais médicaux de la maternelle. En soi, la marge d'économies au mois était faible, et il fallait l'utiliser à bon escient, finit les sorties, finis les restaurants et le shopping à volonté.

         Mais aujourd'hui, c'était différent concernant les vêtements à acheter. Livy, l'unique enfant, avait fait sa rentrée il y'a un peu plus d'un mois maintenant, c'était toujours la même terreur humaine que l'année dernière. Ca, c'est bien la seule chose qui n'a pas changé depuis l'année secondaire, Liv est une vraie chipie avec ses camarades de classe. On ne change pas une équipe qui gagne, comme disait souvent sa mère. Quoi qu'il en soit, la tête de mule avait besoin de nouveau vêtement. Après avoir pédaler vingt bonnes minutes sur son vélo, elle se trouvait désormais au centre commerciale. Elle le connaissait par cœur, avant l'accident de sa mère, elle avait l'habitude d'y aller tout les jours accompagnés de son petit copain de l'époque, lui aussi bien trop vieux pour elle.

         C'était le pêché mignon de Liv, les hommes d'âges mûrs ainsi que les secrets. L'un reliait l'autre et vice versa. Elle ne pouvait pas se contenter des hommes de son âge, ils étaient bien trop prétentieux, inutile et leur QI rivalisait souvent avec zéro, si ce n'est moins. Dans tout les cas, les adolescents, n'était son genre. Du haut de ses 18 ans, Liv avait trouvé une nouvelle cible, qu'elle avait réussis à atteindre.

         La belle brune entra dans le magasin le plus proche et commença à traverser les rayons à une allure folle, elle ne pouvait pas traîner, au contraire, elle devait se presser. Elle n'avait pas rendez-vous, non, loin de là mais sa mère l'attendait à l'hôpital, chaque jour sa petite fille allait la voir deux heures pour ne pas qu'elle se sente trop seule. Les Richards n'avaient pas beaucoup d'amis, dans le monde du travail, ils avaient des collègues mais à la Cour, tout le monde était ennemis. On ne peut compter que sur la famille, et ça, Livy l'avait bien comprise.

         Au détour d'un rayon, la brune s'était perdus dans celui consacrés aux robes de soirée. Elle se souvenait encore du bal de l'année dernière, elle avait porté une des robes les plus magnifiques de tout le lycée, ça avait été une soirée mémorable, surtout quand elle s'était éclipsé pour rejoindre son amant. Liv tomba sur une robe d'une couleur bleu, profond, elle tomba littéralement sous le charme, c'est comme si cette robe l'appelait, elle était sienne avant même de l'avoir payé, et en parlant de payement, le prix faisait relativement mal. Disons qu'il était aussi cher que la robe était belle, Liv la repose donc dépité avant de se retourner, elle tomba nez à nez avec sa professeur de littérature, Mme Scotfield, à sa main, cette dernière tenait justement la nouvelle robe de rêve de Liv. Encore une raison pour la mettre en rogne, comment cette femme pouvait-elle tout avoir alors qu'elle, restait sur le banc de touche, à chaque fois ?


Vous ne devriez pas prendre cette robe, elle vous fera des bourrelets, de plus, ce n'est plus de votre page, on risque de voir les rides à vos jambes, c'est pas très esthétique.





:

_________________
"NUL N'EST MECHANT VOLONTAIREMENT."
-Platon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar

En ligne

› age : je suis née en 1982, j'ai donc trente cinq ans
› côté coeur : je suis mariée, mais c'est un peu plus compliqué que ça à vrai dire
› orientation sexuelle : je suis attirée par les hommes
› métier : professeure de littérature
› quartier : New North End - Institute Road

› posts : 118
› pseudo : Lorelei Sebasto Cha
› inscrit le : 30/08/2017
› age : 35
› avatar : Natalie Portman
© : kusumitagraph (moi)


MessageSujet: Re: I don't want to see you.   Mar 26 Sep - 23:08


I don't want to see you
livy & juliet


J’adorais les boutiques. Sans pour autant être une grande dépensière ou du moins cela dépend dans quoi, et en fait je crois que surtout j’aimais beaucoup voir comment les choses étaient alignées. C’était probablement à cause de mon petit tic qui voulait que tout soit rangé. J’avais cette habitude. C’est pourquoi à la bibliothèque ou à la librairie j’aimais passer dans les rayons et laisser mes doigts jouer sur les tranches des livres rangés sur les étagères. Et dans un magasin de fringues c’était pareil.
J’aimais bien choisir mes vêtements, j’étais pas vraiment le genre de fille qui passait des heures devant la glace. Non mais le soir je préparais mes affaires pour le lendemain, et là j’aimais beaucoup essayer d’associer les bonnes choses, et j’étais bien souvent indécise. Une femme quoi pourraient dire certains.

Quoi qu’il en soit je me retrouvais dans le centre commercial aujourd’hui. Une petite envie de me faire plaisir. Et surtout … une grande envie de ne pas rentrer à la maison. Je n’avais pas envie de risquer la moindre chance de tomber sur Tom, et normalement il bossait ce soir c’était pourquoi j’avais choisi de passer le samedi hors de la maison. C’était désespérant. Plus on se disputait plus il essayait de se faire pardonner … et plus … proportionnellement il devenait violent … et moi j’étais encore là … il faudrait probablement que je me casse, mais le fait que je sois bien dans ma vie, HORMIS avec mon époux me forçait à rester, c’était idiot … mais je n’étais pas parfaite.

Après plusieurs petites entrevues des robes qui étaient en rayons je tombais sur une jolie robe leue. Pas forcément le genre que je mettrai tous les jours, mais pourtant un coup de coeur ça arrive, c’était bel et bien le cas. Bien décidée à essayer la robe histoire de ne pas au moins partir de là plein de regrets, je me dirigeais vers les cabines d’essayage. C’est alors que j’entendis une voix derrière moi. Vous ne devriez pas prendre cette robe, elle vous fera des bourrelets, de plus, ce n'est plus de votre page, on risque de voir les rides à vos jambes, c'est pas très esthétique. Arquant un sourcil, je reconnaissais cette voix immédiatement. Livy Richards. La rebelle du lycée. Un petit soupir je me retournais pour la regarder. Je n’aimais pas croiser mes élèves en dehors de l’école, mais il fallait bien que je m’y fasse, cela arrivait forcément. « Je te remercie de te préoccuper de ma peau d’orange Livy » dis-je en arquant un sourcil et en croisant mes bras sur ma poitrine. « Tu n’as pas trouvé ton bonheur » lui demandais-je notant que ses bras étaient vides.

_________________

the way you make me feel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Newbie ★ Welcome to Burlington
avatar


› age : 18 ans.
› côté coeur : J'ai un amant, enfin, je me tape le mari de ma prof, classe.
› orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
› métier : Lycéenne.

› posts : 17
› pseudo : LivyRichards
› inscrit le : 25/09/2017
› age : 18
› avatar : Alycia Debnam Carey
© : tumblr


MessageSujet: Re: I don't want to see you.   Mer 27 Sep - 17:29


:


         
Il n'était pas rare que Liv croise ses professeurs en dehors du cadre scolaire. Après tout, ils n'étaient pas des robots destinés à vivre seulement au sein de l'établissement scolaire, la plupart avait des familles, des amis, en soi, ils sortaient, ce qui était plutôt normal pour une ville comme celle-ci. Les liens familiaux étaient très proches, les habitants de Wisteria Lane s'en seraient mordus les doigts jusqu'à ce qu'ils deviennent écarlate. Pour Liv, croiser sa professeur de littérature n'était en rien étonnant, elle l'avait déjà vu à plusieurs reprises mais seulement de vu, à une cinquantaine de mètre, elle n'avait vraiment chercher à trouver contact.

Sauf que là, le contact venait à elle. Elle ne pouvait pas rester indifférente, Juliet tenait la robe que souhaitait à tout prix Liv, mais le prix justement était l'essentiel problème. Encore une fois, sa jalousie était piquée, ça l'agaçait. Elle ne comprenait pas pourquoi elle pouvait se mettre dans un état monstre seulement parce qu’une femme avait ce qu'elle désirait le plus au monde en ce moment même et même ailleurs. Enfin, une des choses, pour ne pas tomber dans le mélodramatique, la seule chose que voulait réellement Liv, c'était de voir sa mère à nouveau courir le marathon de Boston, mais ça, elle savait que ce n'était plus possible. Alors elle rabattait tout ses espoirs sur la robe..Et sur Tom, le mari de Juliet. Encore une chose qu'elle n'avait pas complètement, et, ça l'a frustrait encore plus que de ne pas avoir cette satané robe.

D'un naturel parfait, la brune avait été espiègle avec la femme, mettant en valeur sa morphologie d'une façon parodique, jouant sur le poids. C'était le poids faible d'a peu près 70% de la population féminine, si ce n'est plus. Liv n'ésperait pas touché la femme en face d'elle, d'ailleurs, celle ci continua sur une lancée plus positive, comme si l'intervention de Richards n'avait eut aucun effet, juste une parole de plus dans le vent.

Mon bonheur ne réside pas dans un bout de tissu, si vosu voyez ce que je veux dire.

Là, clairement, elle parlait de Tom, mais évidement, elle ne pouvait pas crier sur tout les toits qu'elle se tapait le mari de sa prof. Non, ça, ça aurait été déclenché la troisième guerre mondiale en plein magasin. Et Liv n'était pas du genre à faire de scandale, sauf quand il s'agit de son établissement scolaire, là, elle se permet tout les coups bas possibles et inimaginables. Mais en dehors, c'était Liv, elle redevenait cette peste seulement pour les soirées où régnait en tant que maître l'alcool, là, sa méchanceté était décuplé au grand damne des autres..
[/color]





:

_________________
"NUL N'EST MECHANT VOLONTAIREMENT."
-Platon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar

En ligne

› age : je suis née en 1982, j'ai donc trente cinq ans
› côté coeur : je suis mariée, mais c'est un peu plus compliqué que ça à vrai dire
› orientation sexuelle : je suis attirée par les hommes
› métier : professeure de littérature
› quartier : New North End - Institute Road

› posts : 118
› pseudo : Lorelei Sebasto Cha
› inscrit le : 30/08/2017
› age : 35
› avatar : Natalie Portman
© : kusumitagraph (moi)


MessageSujet: Re: I don't want to see you.   Mar 3 Oct - 1:11


I don't want to see you
livy & juliet


Les journée passaient et ne se ressemblaient pas. Et surtout ces derniers temps. Je n’étais pas le genre de personne a aimer la monotonie de toutes manières, mais j’avais aussi envie de me prendre un petit peu de temps pour moi et me ressourcer. C’était pourquoi j’avais décidé de me prendre une tenue qui me ferait plaisir et que je proposerais ensuite à Amber de se faire une petite journée ou soirée au moins de détente entre filles. On en avait toujours bien besoin. Et en ce moment trop de choses me flottaient dans la tête, j’avais réellement besoin de me poser, et essayer, oui je dis bien essayer, de ne penser à rien. Tom … me désespérait. Je me demandais de plus en plus à chaque fois que je posais les yeux sur lui comment j’avais pu tomber amoureuse de lui. C’était triste d’en venir à ce point là, à ce constat. Alors que l’on était ensemble depuis douze ans. Et pourtant s’il n’avait pas commencé à être violent … il est fort probable que ça n’ait pas viré dans cette situation qui pouvait dégénérer de plus en plus selon la quantité d’alcool qu’il avait absorbé. Quelque part j’espérais qu’il me quitte. Que ça soit lui qui trouve quelqu’un qu’il ne veuille plus de moi. Peut être que je me sentirais moins coupable ainsi de ne plus l’aimer. Mais est ce qu’on pouvait m’en vouloir? Je ne savais pas. Je ne savais pas quoi penser et j’en avais marre justement de ne penser qu’à ça pourtant. Tom. Tom Dunhill … il n’y avait que lui en ce moment dans ma tête. Serait il la quand je rentrerai du boulot. Aura t’il bu? Serai t’il de bonne humeur. C’était épuisant. J’avais besoin de temps à moi.

Je voulais donc essayer plusieurs choses, m’amuser, me détendre et surtout, me vider le cerveau bien trop rempli de trop de choses. Et pourtant ce n’est pas la rencontre que je fais cet après midi qui va me permettre de me reposer. Bien que je ne sache pas pourquoi il semblerait que Livy ne m’appréciais que très peu en ce moment. Ce n’était pas le cas au début de son arrivée au lycée. Oh je ne pouvais pas plaire à tout le monde, et je ne le cherchais pas non plus, mais ce changement m’avait quand même beaucoup surprise. Mais que voulez vous, c’est pas ce qui va me déranger ou me faire changer mon attitude. comme dit, on ne peut pas plaire à tout le monde et si je ne plais pas à Livy Richards, ça ne m’empêchera pas de dormir … Mon bonheur ne réside pas dans un bout de tissu, si vosu voyez ce que je veux dire. je hochais positivement de la tête. « Et tant mieux, c’est pas ce qu’on porte qui compte. » dis-je ignorant totalement la portée des piques qu’elle voulait me lancer.

_________________

the way you make me feel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: I don't want to see you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want to see you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: Burlington, Vermont :: Downtown-
Sauter vers: