AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Jeliott#1] Heartbeat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 23 ans
› côté coeur : Celibataire
› orientation sexuelle : Bisexuel
› métier : Surveillant au lycée

› posts : 122
› pseudo : Eilera
› inscrit le : 19/08/2017
› age : 23
› avatar : Ed Sheeran
© : Eilera


MessageSujet: [Jeliott#1] Heartbeat   Lun 18 Sep - 20:41


HEARTBEAT
Jeliott
S'il y avait bien une chose qui lui manquait quand il était jeune lycéen, c'était de sécher les cours avec ses meilleurs amis. Ils allaient toujours sur le toit du lycée pour fumer, pas que des cigarettes. Ils s'inventaient des vies qu'ils ne vivraient probablement jamais. Ils faisaient des plans sur la comète et s'imaginaient vivre des aventures de fou. Ils planifiaient ensuite d'énormes soirées chez Mark qui avait la plus belle des maisons. Bref, c'était la belle vie à l'époque. Ils n'avaient pas trop à se soucier de leur avenir. Cet avenir qu'il a gâché à cause d'un manque de confiance en soit. Il aurait pu faire de belles choses avec son diplôme d'art mais il n'a jamais été capable de s'assumer et de croire en lui. James aurait pu tenir une galerie d'art ou enseigner l'art, comme il le rêvait autrefois. Mais il avait eu peur de la concurrence et peignait désormais dans un bâtiment abandonné qu'il squattait avec ses potes. Tout sa pour dire qu'il se sentait nostalgique en traînant dans les couloirs du lycée. Il n'était plus qu'un simple surveillant qui faisait chier tout les lycéens qui avaient le malheur d'arriver en retard en cours. Il était le meilleur pour donner des leçons de vie alors qu'il était incapable à son époque d'arriver à l'heure à un seul de ses cours. James sifflotait en repensant à son passé quand il aperçu une silhouette disparaître dans les vestiaires des hommes. Il fronça les sourcils et se dirigea vers le lieu du crime. Etait-ce un élève qui essayait de sécher les cours ? Si c'était le cas, James n'allait pas tarder à lui tomber dessus et à lui passer le savon de l'année. C'était un des plaisirs d'être surveillant. On se sentait supérieur, un Dieu qui avait le droit de tout faire. Enfin, c'était ce que pensait James. En fait, il se donnait un peu plus de droit que d'autres membres du personnels. Parce qu'il n'a jamais été capable de suivre les règles comme tout le monde.

James entra dans les vestiaires, prêt à en découdre avec un vilain garnement. Il semblait qu'il n'y avait personne. Il n'entendait pas un bruit. Pourtant, il savait qu'il avait vu quelqu'un rentrer la dedans. Il en aurait donné sa main à couper. Enfin, après avoir passé trois rangé de  casiers et de bancs, James tomba sur un jeune homme. Pas n'importe qui qui plus est. C'était le jeune Eliott Stevens qui était assit sur un banc. Il n'avait pas l'air dans son assiette. Il allait le laisser seul avant de se rappeler qu'il était là pour faire suivre des règles. Il prit alors sa voix de surveillant -car oui, il s'était inventé une voix pour ce poste.  « Qu'est-ce que tu fais là Stevens ?! Tu n'es pas censé être en cours. » C'était vraiment la mauvaise personne pour se permettre de demander ça.
© FRIMELDA


_________________
LOVE ME TENDER
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   Lun 18 Sep - 20:59


James & Eliott
Heartbeat
En règle générale j'ai toujours eu tendance à être un bon élève, ou tout du moins a être exemplaire à l'école, je tente de l'être du mieux que je le peux mais là c'est difficile, même impossible. Alors que le cours de sport s'est terminé l'un des mecs de l'équipe a osé me dire droit dans les yeux qu'un microbe tel que moi ne pouvait pas être le capitaine de l'équipe et qu'il ferait tout pour obtenir ce poste, le tout en me bousculant volontairement devant tout le monde. Aucune réaction de la part des autres, limite c'était normal qu'on me dise ça. Quoi ? Je suis détesté à ce point ? C'est ça l'idée ? On peut pas me saquer. Donc je me suis enfuis en courant jusqu'à la cour histoire de fumer une clope, je me suis vengé sur ma clope, passant mes nerfs dessus mais ça n'a fait aucun effet, j'ai soupiré et je suis retourné dans les vestiaires incapable de contenir la crise de spasmophilie qui était en train de pointer le bout de son nez. Ma respiration est de plus en plus difficile alors que je me suis installé dans les vestiaires contre mon casier puis j'entends quelqu'un rentrer, je grimace en me disant que c'est peut-être encore l'enfoiré mais il n'en est rien à la place c'est le pion qui me fait un drôle d'effet. Il prend une voix un peu trop agressive à mon goût tout en me demandant ce que je fais là, que je devrais être en cours, je soupire essayant de reprendre une certaine respiration mais entre la crise de spasmophilie et lui c'est vraiment impossible, j'attrape alors dans mon casier mon médicament contre mes crises et je l'avale en espérant que ça agira rapidement. « J'ai.... J'ai terminé ma journée... » Que je dis en me mettant à rougir comme un con face à ce type, j'ai l'air à chaque fois d'un débile quand je suis face à ce mec et j'y peux rien, il me fait un drôle d'effet et c'est comme ça depuis la première fois que je l'ai vu : déprimant au plus haut point. J'ai jamais été dans cet état là face à qui que ce soit c'est vraiment lui qui me fait cet effet, lui et personne d'autre et autant dire simplement que ça me stresse. Je sais pas ce que c'est que tout ça. « Tu... Tu ... Tu ... Tu ... Tu vas rester là à me regarder comme une bête de foire éternellement ? » Que je demande tout en bégayant sur la moitié des mots de ma foutue phrase le tout en rougissant au point même d'en arriver à avoir la même couleur que ses cheveux. Merde à la fin... C'est quoi ce merdier ?
Revenir en haut Aller en bas
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 23 ans
› côté coeur : Celibataire
› orientation sexuelle : Bisexuel
› métier : Surveillant au lycée

› posts : 122
› pseudo : Eilera
› inscrit le : 19/08/2017
› age : 23
› avatar : Ed Sheeran
© : Eilera


MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   Lun 18 Sep - 21:13


HEARTBEAT
Jeliott
James était le champion du monde de "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais". Si seulement les mômes savaient ce qu'il faisait de ses soirées, ils ne le regarderaient plus de la même manière. James a pour mot d'ordre de vivre sa vie à fond et de ne rien regretter. C'est pour cela qu'il a eu diverses expériences qu'il ne vaut mieux pas évoquer ici. Est-ce qu'il regrette déjà quelque chose ? Non. Rien. Ce n'est pas son genre. Faire des erreurs, c'est pas ça la vie après tout ?! Alors pourquoi s'amusait-il tellement à faire flipper les lycéens en les menaçants à chaque fois d'une heure de colle. Il adorait tout simplement avoir ce pouvoir. Puis, il adorait les voir dans la merde. Et surtout, la plupart du temps, il s'amusait bien avec eux. C'était plutôt le bon pote que le surveillant, et ça on lui avait reproché un bon nombre de fois. Mais avec le jeune homme qui était assit là devant lui, il n'arrivait pas à passer le cape du pote. Pourquoi ? Il ne savait pas. Il avait besoin de se montrer plus viril et de ne laisser paraître aucune faiblesse en sa présence. Il ne s'expliquait pas cette attitude. Il demandait au jeune homme ce qu'il foutait là et il eut pour réponse quelque chose qui ne lui plut pas. En fait, il se demandait s'il se foutait de lui ou s'il était sérieux. Il ne savait pas quoi faire dans le deuxième cas car il avait déjà commencé à prendre sa grosse voix. Ca ne le ferait pas s'il devenait soudainement gentil. Puis le gamin prit des médicaments dans son casier. James lui prit le reste qu'il n'avait pas avalé et il lui demanda, toujours de sa grosse voix. "C'est de la drogue ?" Oh que oui,
James pouvait se montrer faussement stupide pour avoir des réponses à ses questions. Il savait très bien que ça n'en était pas.
Mais il voulait savoir ce qu'Eliott foutait avec ces pilules. Après tout,
il ne connaissait pas tout sur tout le monde. "Tu vas me parler sur un autre ton d'abord. Ensuite tu vas te calmer." James voyait bien qu'il y avait quelque chose qui clochait.
Il n'était pas complètement stupide non plus. Alors il continua. "Pourquoi tu te caches ici au lieu d'être dehors avec tes potes si tu as fini les cours ?" James avait surtout le don de mettre les pieds là où il ne fallait pas. Il appuyait là où ça faisait mal.
© FRIMELDA


_________________
LOVE ME TENDER
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   Lun 18 Sep - 21:29


James & Eliott
Heartbeat
A chaque fois qu'il est dans les parages je me sens mal, comme un con, comme un misérable gamin et c'est assez embêtant pour moi parce que je n'ai pas pour habitude de manquer autant d'assurance. D'accord je suis pas forcément toujours très sûr de moi mais de là à être dans un état comme celui dans lequel je suis ben non j'en suis rarement à ce point. Il est le seul en fait à réussir a me foutre dans un état aussi pitoyable c'est à ne rien n'y comprendre. Je soupire alors qu'il attrape ma plaquette de pilule tout en me demandant si c'est de la drogue, je me fou sur la pointe des pieds parce qu'il est bien grand par rapport à moi et mon minuscule mètre soixante puis je récupère ma plaquette. Moi ? Un drogué ? Sérieusement ? Non jamais. « La drogue c'est pas mon truc... C'est un traitement contre les crises de spasmophilie. » Que je dis en bégayant toujours autant alors que je range de nouveau ma plaquette dans mon casier que je referme et verrouille pour qu'il ne me les taxe pas à nouveau. Puis quand il me dit de m'adresser à lui sur un autre ton et me calmer je baisse la tête ml à l'aise ne sachant plus où me mettre tout en me reculant de quelques pas. « Dé... Désolé... » Je prononce ça d'une voix tellement pathétique c'est chiant à la longue qu'il me fasse cet effet, d'habitude je suis pas comme ça et c'est sérieusement emmerdant. Pis il m'intimide aussi, genre vraiment, il trouve toujours le foutu moyen de me mettre extrêmement mal à l'aise allez savoir pourquoi... Quand il me demande ensuite pourquoi je suis ici u lieu d'être dehors avec mes amis je soupire. « J'ai.... J'ai pas envie de les voir pour le moment et... Et mes camarades de classe ne sont certainement pas mes amis. » Que je réponds en gardant la tête baissée, il m'intimide bien trop et plus ça va plus le rouge que j'ai aux joues est remarquable, c'est assez embêtant...
Revenir en haut Aller en bas
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 23 ans
› côté coeur : Celibataire
› orientation sexuelle : Bisexuel
› métier : Surveillant au lycée

› posts : 122
› pseudo : Eilera
› inscrit le : 19/08/2017
› age : 23
› avatar : Ed Sheeran
© : Eilera


MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   Mar 19 Sep - 11:35


HEARTBEAT
Jeliott
Au fil des années, James avait pu tester de nombreuses choses. La drogue en faisait évidemment partie. Ses amis et lui aimaient faire de nouvelles découvertes et avaient essayé diverses choses. James sait désormais qu'il y a des drogues auxquels il ne touchera plus jamais. En vérité, la seule qu'il s'autorise à consommer, c'est bien sur le cannabis. Avec les autres drogues, il a eu des expériences malheureuses. Alors s'il pouvait éviter aux jeunes de toucher à des conneries qui bousillent le cerveau, il le ferait avec plaisir. Même s'il n'a toujours pas arrêté lui même. Eliott lui dit alors que la drogue ce n'était pas son truc. Il ajoutait aussi que c'était ses médicaments contre les crises de spasmophilie. James s'en voulait un peu désormais d'avoir demandé au gamin des explications car il semblait gêné. Il ne pouvait pas savoir qu'il souffrait de ça. Après tout, il ne lisait pas les dossiers de tout le monde. Il était curieux, mais pas à ce point. Le comportement d'Eliott devint alors étrange. James voyait de la peur et il se sentit mal d'effrayer à ce point le garçon. Il fallait qu'il se fasse respecter, certes, mais il y avait des limites qu'il ne voulait pas franchir. Le jeune homme demanda alors pourquoi Eliott n'était pas dehors avec ses amis plutôt que de rester enfermé dans les vestiaires, seul. La réponse qu'il donna à James ne semblait pas le satisfaire.  « Rolala, tu es de ces jeunes qui broient du noir tout le temps et qui pensent que tout le monde est contre lui ? » On repassera pour le côté sympathique. Mais James aimait pousser les gens jusqu'à ce qu'ils lui dévoilent des choses et se confier ainsi. C'était une méthode qu'il fallait revoir, mais jusque là, ça marchait assez bien. James reprit alors.  « Si je me souviens bien, tu es le meilleur ami d'Ellie. Pourquoi ne pas traîner avec elle ? » James connaissait bien la famille d'Ellie. Il était ami avec Charlie qui était presque une sœur pour lui. Mais le problème ne semblait pas être ça. Alors James demanda à Eliott, en espérant avoir une réponse franche. «  Mais j'ai pas l'impression que le manque d'amis soit ton problème. Je me trompe?! Qu'est-ce qu'il y a ? » Il aurait du être psychologue, mais son manque de tact l'avait empêcher de penser à cet avenir. James essayait de se souvenir de ses problèmes d'adolescents à cette époque. Malheureusement pour Eliott, le surveillant n'arrivait pas à se souvenir d'avoir eu un problème durant son adolescence. James avait eu la chance d'être le genre de mec populaire et avait une bande d'amis qu'il n'avait jamais lâché. Alors se mettre dans les bottes d'un autre, c'était plutôt difficile.  « Je sais que je te donne l'impression d'être chiant à gueuler tout le temps, mais je suis aussi une oreille attentive et je peux être de bon conseil. Si tu as un problème, il faut que tu en parles à quelqu'un, et je suis là pour ça. » Il avait le don pour la franchise qui pouvait déstabiliser beaucoup de monde.
© FRIMELDA


_________________
LOVE ME TENDER
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   Mar 19 Sep - 11:52


James & Eliott
Heartbeat
C'est sûr que je suis loin d'être un gamin très heureux ou épanoui dans ma vie, autant j'ai mes deux femmes Ellie et Kaya qui m'aident comme elles le peuvent a garder la tête haute mais c'est quand même difficile pour moi. A chaque fois que je quitte le lycée et que je me retrouve à rentrer chez moi je me fais insulter ou agresser par mon paternel qui est complètement défoncé à je ne sais quelle drogue. J'ai du mal avec tout ça donc oui quand le roux en est arrivé à me demander si je me shootais c'est sûr que la question m'a dégoûté parce que jamais je ne serais comme mon géniteur, lui c'est une grosse merde moi non... Jamais je ne serais comme ça. Quand je vins alors à l'entendre me demander si je fais partie de ces jeunes qui broient du noir et qui pensent que tout le monde est contre moi, j'acquiesce alors. « C'est pas qu'une impression, c'est un fait... » Que je réponds toujours en bégayant à moitié, c'est assez emmerdant qu'il m'intimide comme ça, je passe pour un con et j'ai horreur de ça et puis je rougis comme une tomate à chaque fois et faut dire que le fait est qu'il me dévisage comme ça, clairement ça n'aide pas donc je préfère garder la tête baissée plutôt que d'affronter ce regard. Quand il me demande si je suis bien ami avec Ellie j'acquiesce. « C'est ma meilleure amie depuis.. Toujours... Mais là j'peux pas, elle est en cours. Et moi non... » On est pas forcément toujours dans les mêmes cours elle et moi et justement là elle a un cours que je n'ai pas donc moi je finis plus tôt et elle un peu plus tard... Au bout du compte il me parle à nouveau me demandant ce qu'il m'arrive vu que selon lui je ne manque pas d'amis, je relève alors la tête vers lui. « C'est... C'est pas une question que je manque d'amis, c'est... C'est pas important ! Vraiment pas. » Je ne veux pas en parler et puis de toute façon je pense sincèrement qu'il a mieux a faire de sa vie que de s'occuper de la vie emmerdante d'un jeune puceau de dix-sept ans. Sans nul doute que ce n'est pas important et qu'il n'en a, au fond, rien à branler de moi ou encore de ma vie. Pourtant le roux insiste me proposant de me confier, je me mordille la lèvre, réfléchissant un bref instant. « OK... Mais... Pas ici. Ailleurs, dans un endroit calme où personne m'entendra et me verra, d'accord ? » Je propose parce que si moi je peux sortir du lycée ce n'est pas dit que ce soit son cas à lui et vu ce que je m'apprête à faire : me confier sur ce qu'on me fait subir au lycée. Bah j'ai certainement pas envie que ça me retombe dessus quoi... Si c'est pour finir comme Hannah Baker dans une certaine série honnêtement pas envie, je préfère encore vivre ce que je vis actuellement sans pour autant que ça devienne un bordel monstre comme ce fût le cas pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Jeliott#1] Heartbeat   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jeliott#1] Heartbeat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jessy Heartbeat [ la perfection même ]
» Heartbeat, just like a first time • Joshey
» in the dark I can hear your heartbeat › milan
» DAWN の I need a heartbeat
» nalà ~ this is my heartbeat song.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: Burlington, Vermont :: New North End-
Sauter vers: